Faits divers 2024-06-23 Vues 392 fois

Il poursuit Apple en justice après que sa femme a découvert des messages « supprimés » envoyés à des pr0stituées



Il poursuit Apple en justice après que sa femme a découvert des messages « supprimés » envoyés à des pr0stituées

Un Britannique du nom de Richard a récemment intenté une action en justice contre la société Apple, alléguant que l’entreprise n’avait pas suffisamment informé les utilisateurs de la synchronisation automatique des messages entre leurs différents appareils, selon Times. Cette affaire a été déclenchée par la découverte de messages compromettants sur un iMac familial, qui a finalement conduit au divorce de Richard.

Richard, qui menait une double vie en échangeant secrètement des messages avec une prostituée via iMessage sur son iPhone, pensait avoir supprimé toutes les traces de ces conversations. Cependant, il ignorait que les messages supprimés sur son iPhone étaient toujours visibles sur l’iMac situé dans le salon de sa maison, en raison de la synchronisation automatique des appareils Apple. Sa femme a découvert les discussions compromettantes dans l’application “Messages” de macOS, révélant ainsi l’infidélité de Richard.

La découverte des messages a eu des conséquences dramatiques pour Richard. Avec des preuves accablantes présentées par son épouse, la justice a tranché en sa faveur, et le divorce a coûté à Richard plus de 5 millions de livres (soit environ 6,37 millions de dollars). Espérant récupérer cette somme, Richard a décidé d’engager une action en justice contre Apple.

Richard reproche à Apple de ne pas avoir clairement communiqué sur la synchronisation des messages entre les différents appareils. Il affirme qu’il n’était pas informé que les messages envoyés et reçus sur son iPhone étaient automatiquement transférés vers l’iMac familial. Pour cette affaire, Richard a fait appel au cabinet d’avocats londonien Rosenblatt, reconnu pour son expertise en droit des affaires.

Vers un Recours Collectif ?
Simon Walton, avocat chez Rosenblatt, a souligné qu’Apple n’avait pas été transparente sur le fait que les messages supprimés sur un appareil pouvaient rester visibles sur d’autres appareils liés au même identifiant Apple (Apple ID). Selon le cabinet d’avocats, la synchronisation des messages devrait également inclure la suppression automatique entre les appareils.

Richard encourage d’autres personnes se trouvant dans des situations similaires à se joindre à son action en justice, espérant ainsi obtenir justice et faire pression sur Apple. Bien que le cabinet d’avocats Rosenblatt ait contacté Apple et ses représentants légaux, leurs tentatives de communication sont restées sans réponse jusqu’à présent.




Playlist

HTML5 Audio Player with Playlist

Nous contacter

Tel : (+225) 47 73 13 67

E-mail : empruntprodnews@gmail.com

Emprunt mix 2020, All Rights Reserved WEB ELEPHANT